1er épisode de palpitation chez un adolescent de 15 ans

Share

Patient belge de 15 ans, sans antécédent, en vacances en Bretagne, consultant dans un premier temps chez un médecin généraliste pour palpitations de début brutal vers 19h.

Son médecin généraliste fait un ECG à 19h20 puis 19h42 (désolé pour la qualité des tracés) et décide de l'adresser aux urgences.

A son admission, les palpitations cèdent juste avant l'ECG des urgences.

Ci après, le deux premiers tracés de 19h20 (12D et DII long), le tracé de 19h42 (12D) puis le tracé des urgences (12D)

 

A votre avis, peut-on parler de tachycardie jonctionnelle à une fréquence de 93/min ? Si oui, avez vous une idée plus précise de l'étiologie ?

Ou s'agit-il simplement d'un rythme jonctionnel overdrivant le noeud sinusal ?

Et quoiqu'il en soit qu'est-ce qui explique les symtômes avec une fréquence < 100/min ? Systole atriale sur valves atrio-ventriculaires fermées ?

Malheureusement, ce jeune patient est retourné en Belgique sans que je puisse réaliser d'examen complémentaire.

Merci de votre avis.

Demande l'avis d'un confrère: 
Oui

Type de tracés:

Prothèse:

hello

ca ressemble tout de meme à une tachycardie réciproque, car les rythmes jct automatiques peu rapides ca existe mais c'est pas paroxystique et c'est quasi permanent, peu symptomatique et avec des dissoc AV par interferences avec des frequences sinusales et jct voisinnes

ca s'arretait sur les maneuvres vagales ? effet de l'ATP ?

onde P rétro qui semble tres fine et negative en inf et D1 et plate en VL et peu visible en V1 curieusement

on a deja vu des TJ nodales tres lentes meme chez des sujets jeunes, ca signe simplement que la voie lente a des capacités de conduction  tres altérées (raison pour laquelle la tachy peut exister d'ailleurs) meme si c'est plus habituel chez les sujets agés

sinon c'est une remontée sur un faisceau accessoire purement retrograde inf lat G (l'onde P en D1 parait negative) mais la descente se fait aussi par une voie lente avec les memes proprietés

amitiés

Philippe

 

 

Tout d'abord merci pour cette réponse et notamment pour les informations sur les rythmes jonctionnels automatiques.

Malheureusement, je ne peux pas dire pour les manoeuvres vagales ou l'ATP puisque le patient s'est réduit spontanément à son arrivé aux urgences (durée de la crise, environ 1h) et il s'agissait d'un premier épisode.

Deux remarques :

- dans l'hypothèse d'une tachycardie orthodromique sur VA, le RP' me parrait cours (de l'ordre de 80ms) d'autant plus que la fréquence peu élevée sous entendrait une conduction rétro lente dans la voie accessoire

- Enfin, en cas de TRIN, il s'agirait d'une réentrée atypique, plutôt de type SLOW-FAST mais la morphologie de l'onde P' n'est pas typique d'une onde P rétrograde habituelle...